Histoires de Jazz : La Nouvelle-Orléans et Charles Buddy Bolden

Dans ce nouvel épisode, vous découvrirez la légende du premier Jazzman Charles Buddy Bolden et Wynton Marsalis vous expliquera ce qu'est le "Big Four".

 

Titres diffusés :

  • Jelly Roll Morton : I thought I heard Buddy Bolden
  • The Boddy Bolden Legacy Band : Buddy Bolden Stomp
  • Wynton Marsalis : Weary Blues
  • Wynton Marsalis : New Orleans Bump

Laure Vignaux - 11 Juin 2018

storyville 1909 Nouvelle Orléans

Vue d'une partie du quartier de Storyville en 1909.

La fin du XIX ème siècle voit la Nouvelle Orléans devenir un creuset culturel extraordinaire pour l’Amérique du nord. Ici se côtoie des populations descendants d’immigrants Français (les cajuns), d’esclaves tout justes affranchis ou échappés des plantations, des espagnols, des hollandais, des italiens, des créoles rescapés des révolutions caraïbes … Toute une myriade de peuples qui allait permettre le mélange des cultures, l’émergence et la diffusion du futur jazz.

La Nouvelle Orléans et la musique

Ce qui frappe dans cette Nouvelle Orléans d’alors, c’est l’omniprésence de la musique. Les orchestres sont partout. Des groupes du quartier de Storyville avec ses bordels, dancings et autre cabarets se produisent, mais aussi les fanfares officiants lors des cérémonies officielles, mariages ou funérailles. Les musiciens de ces dernières sont très souvent autodidactes ne lisent pas la musique. Au milieux de ce melting pot culturel et musical, va naître la légende du premier musicien de jazz incarné par le génial Charles Buddy Bolden.

Le Roi Bolden

Surnommé le Roi, Charles Buddy Bolden est né le 6 septembre 1877 à la Nouvelle Orléans. La légende veut qu’il soit le premier jazzman. Aux alentours de 1895, Buddy Bolden est cornettiste semi-professionnel. Il décide de créer son propre groupe. Durant les dix années qui suivirent, Bolden et ses compagnons écumeront les principales salles de danse de Storyville. Il rencontre rapidement le succès et est surnommé “the King”. De son répertoire, il ne subsiste rien et seule une photographie de 1905 est arrivée jusqu’à nous. Buddy est au second rang entouré de ses compagnons William Warner, Willy Cornish, Jeff Mumford, James Johnson et Cornélius Tillman. Deux ans après ce cliché, le roi Buddy perdra la tête et sera interné à l’asile psychiatrique de Jackson. Il n’en sortira qu’en 1931 mort sans jamais avoir recouvré la raison.

Buddy Bolden Histoires de jazz Laure Vignaux

Groupe de Buddy Bolden en 1905

Le Big Four

Buddy Bolden n’a jamais enregistré sa musique. C’est donc avec des témoignages et les travaux de chercheurs en musicologie que l’on peut tenter d’expliquer la musique de Bolden. En se replongeant dans le contexte musical de l’époque, on pense que Bolden a changé le phrasé des marches jouées alors par les fanfares. Il les auraient mélangés au blues et au ragtime créant ainsi le swing. Mais laissons un spécialiste de la trompette nous l’expliquer : Wynton Marsalis

“ Buddy Bolden a inventé le rythme que l’on appel le « big four ». Ce passage au 4 temps est légendaire. « Le big four c’est quand vous articulez le deuxième des 4 temps d’une marche. Donc sur le 4ème temps, le tome et la cymbale sont joués ensemble. C’est à ce moment précis que le jazz commence réellement à swinguer. Avant, les trompettes jouaient strictement la partition, mais avec le "big four" tout va changer.  Quand je le joue ça sonne comme mon son et je vais le jouer avec un autre sentiment, en utilisant différents sons, en faisant pleurer mon phrasé. Vous ne jouez pas pour faire un son de trompette mais vous jouez comme Buddy Bolden. “

Si la Louisiane et la Nouvelle Orléans sont considérées à juste titre comme le bassin du jazz, il serait réducteur de ne pas parler de New-York. Mais c’est une autre histoire de Jazz que nous aborderons dans notre prochain article.

 

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
PINTEREST
LinkedIn
INSTAGRAM

ALBUMS

Découvrez les albums utilisés dans cet épisode

Winton Marsalis - Unforgivable Blackness - The Rise and Fall of Jack Johnson

Paru le 30 novembre 2004 chez Blue Note Records.

Téléchargement Qobuz

The Buddy Bolden Legacy Band - Back and Forth the King's Path

Paru le 4 décembre 2015 chez Riserva Sonora.

Téléchargement Qobuz

Jelly Roll Morton - The Quintessence Jelly Roll Morton 1923-1940: Richmond Chicago New York

Paru le 12 décembre 2006 chez Frémeaux & associés.

Téléchargement Qobuz